Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for septembre 1998

Max Weber et la modernité

Max WeberL’ouvrage de Jean-Marie Vincent (Max Weber ou la démocratie inachevée, Paris, Editions du Félin, 1998, 229p.) propose une lecture singulière de l’oeuvre wébérienne. Le dialogue avec le travail sociologique de l’auteur de l’Ethique protestante et l’Esprit du capitalisme (1905), qui se déploie au fil des textes réunis dans ce livre, est à la fois critique et constructif.

Critique, l’approche de Jean-Marie Vincent l’est à double titre. D’une part, elle restitue à la catégorisation wébérienne sa dimension interrogative, inventive, voire dérangeante. Max Weber n’est pas un penseur qui préconise une quelconque neutralité académique – à ne pas confondre avec la posture sociologique de la « neutralité axiologique » – ou qui refuse de s’engager intellectuellement dans la production de connaissances susceptibles d’éclairer les problèmes de son époque. (suite…)

Read Full Post »