Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for février 2000

L’individualisme est souvent accusé, à bon compte, de tous les maux de la société. Pourtant il semble fondamentalement ambivalent. Si d’obstacle à l’action collective, il en devenait la condition ?

Vous avez dirigé récemment Travail salarié et conflit social (PUF, 1999), un ouvrage collectif qui regroupe à la fois des chercheurs et des militants syndicaux et associatifs. Quel est le sens de votre démarche ?

Michel Vakaloulis : Premièrement, il s’agit d’intervenir sur une interface disciplinaire, entre sociologie du travail et théorie de l’action collective, pour interroger les bouleversements actuels du salariat à partir des conflits sociaux. Une telle critique du travail est un angle d’attaque pertinent, sinon privilégié, pour comprendre la phase de la modernité capitaliste dans laquelle nous sommes installés depuis le milieu des années 1970.

Deuxièmement, l’association de contributions de chercheurs et d’acteurs du mouvement social donne à voir que la connaissance exacte du monde n’est pas une simple activité intellectuelle que le « penseur » mène de manière isolée. Au contraire, elle est un authentique rapport social qui se construit dans des interactions prolongées, des confrontations, des synthèses provisoires, et même des confusions. Les discours, les représentations et les pratiques des acteurs véhiculent des éléments d’intelligence du monde social avec lesquels le chercheur doit composer, quitte à recomposer le sens subjectif qui s’y trouve investi. Il est évident que cette visée constitue ipso facto un pari.

(suite…)

Read Full Post »