Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for septembre 2004

Richard Sennett, Le travail sans qualités. Les conséquences humaines de la flexibilité, Paris, Albin Michel, 2000, 224 p.

L’essai de Richard Sennett sur les formes modernes de la flexibilité est une contribution stimulante à la critique sociologique du « nouveau capitalisme ». Indissociablement théorique et empirique, l’ouvrage se remarque par de rares qualités de conception et d’exécution qui le rendent utile (et utilisable) au-delà du cercle étroit des spécialistes. L’objectif n’est pas de dénoncer les « méfaits » du nouvel ordre systémique ni de transformer les acteurs de la « nouvelle économie » en incarnation du mal : le travail de Richard Sennett échappe aux facilités de la récrimination moralisante dont une certaine littérature « protestataire » nous a habitués au cours de la dernière période.
Il s’agit de rendre intelligible le système de pouvoirs constitutifs de l’économie politique de la flexibilité, et en même temps, de réfléchir sur le sens et les conséquences d’un tel changement afin que les individus cessent de le subir passivement et aveuglément. De la sorte, dévoilement et engagement ne se contredisent pas, mais représentent deux principes de la démarche critique.

Read Full Post »