Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for septembre 2009

Charlotte DudaCet entretien avec Charlotte Duda a été réalisé le 19 novembre 2008. Charlotte Duda est présidente de l’Association Nationale des Directeurs des Ressources Humaines (2004-2009) et Directrice des Ressources Humaines de Stream Global Services.

On peut commencer par une brève présentation de l’ANDRH.

Charlotte Duda – L’Association Nationale des Directeurs des Ressources Humaines (ANDRH) regroupe 5000 membres qui adhèrent en tant que personnes et non pas en tant que représentants d’entreprise. C’est cette volonté éclairée de nos pères fondateurs qui donne à notre association son positionnement spécifique et sa totale indépendance. Les statuts exigent que nos adhérents soient des professionnels actifs, notamment des DRH ou des cadres de la fonction RH. L’ANDRH est ainsi une association de professionnels particulièrement représentative par sa présence sur l’ensemble du territoire français et dans certains départements d’Outre-mer, et par la diversité de son implantation dans le tissu économique. Cependant, notre association ne représente pas les TPE et les PME puisque la représentation RH dans les entreprises démarre à partir du seuil de 100-150 salariés environ ; cela dépend des perspectives de développement et de la culture de l’entreprise.

Je préside l’ANDRH depuis 2004. Mon souci fut d’emblée de réaffirmer nos valeurs d’origine et les missions majeures de notre association : en tout premier lieu, le service aux adhérents qui comporte des espaces de convivialité, d’échanges de pratiques, de formation : de réseau. Nous avons un site Internet et une revue dédiée aux ressources humaines qui publie une dizaine de numéros par an. Nous organisons également une série d’événements sur des sujets socio-économiques d’actualité qui visent un public de DRH.

(suite…)

Publicités

Read Full Post »

Bernard Van CraeynestCet entretien avec Bernard Van Craeynest a été réalisé le 20 novembre 2008. Bernard Van Craeynest est président de la CFE-CGC.

— Qu’est-ce qui vous frappe dans l’évolution des entreprises à l’heure actuelle ?

Bernard Van Craeynest — On observe d’emblée une segmentation plus grande que celle que l’on a connue jusqu’à présent entre les grandes entreprises ouvertes à l’international et toute la frange des TPE et PME. Les grands groupes qui réalisent de plus en plus la majeure partie de leurs chiffres d’affaires et de leurs résultats à l’étranger fonctionnent véritablement, dans leur organisation, leur stratégie, leur façon d’être et de faire, selon une logique globale. Ils bénéficient évidemment en France de l’apport de services et de travaux de ces TPE-PME. Mais ils se comportent à leur égard de plus en plus comme des décideurs sans pitié.

On est loin de l’expérience des années 1990 où dans certains secteurs stratégiques il était question de partenariat pour maintenir la pérennité de ces petites et moyennes entreprises. Aujourd’hui, on voit que la mise en concurrence est permanente, que la renégociation des contrats est rituelle, que l’orientation des négociations est systématiquement à la baisse puisqu’il s’agit de faire plus avec moins de moyens.

On retrouve cette segmentation à l’intérieur même du salariat. En fait, les salariés des grands groupes, pour lesquels, certes, tout n’est pas idéal, bénéficient des politiques sociales et salariales « convenables » alors que pour ceux qui travaillent dans les PME, c’est la disette.

(suite…)

Read Full Post »

Jacky Chatelain - APECCet entretien avec Jacky Chatelain a été réalisé le 19 décembre 2008. Jacky Chatelain est directeur général de l’Association pour l’Emploi des Cadres (APEC).

— Qu’est-ce qui vous frappe dans le positionnement de l’encadrement dans la période actuelle marquée par la crise financière et économique ?

Jacky Chatelain — Je suis convaincu que cette crise va changer beaucoup de choses. Je ferai un détour par une étude que nous avons réalisée en 2005. Nous menons régulièrement des enquêtes approfondies à l’aide de spécialistes sur l’évolution de l’encadrement. Mais les résultats de cette étude ont été surprenants.

En fait, l’APEC se positionne sur le terrain de la mobilité et, pour utiliser un terme familier aux organisations syndicales, sur la sécurisation des parcours professionnels. Tout au long des années 1990, nous constatons que les cadres réorganisent les représentations de leur place dans l’entreprise et du rôle du travail autour des notions de client et de pouvoir financier. Les cadres se tournent vers le client, ils pensent à le satisfaire, à l’instar du marketing et du commercial. Même les ingénieurs balancent vers cette posture extravertie du rapport à la clientèle. En parallèle, les cadres n’aiment pas la montée en puissance de la finance parce qu’elle renvoie à la fois au renforcement du pouvoir de l’actionnaire et à la redistribution du pouvoir au sein de l’entreprise.

D’après l’étude de 2005, les cadres ne parlent plus du client qui disparaît dans leurs témoignages. Quant au pouvoir financier, ils soulignent la montée en puissance des comportements spéculatifs : des opérateurs attendent qu’il y ait assez de valeur pour mettre la main sur l’entreprise et réaliser la valeur de celle-ci en la vendant par morceaux. On remarque par ailleurs une espèce de panique devant la fusion-absorption.

(suite…)

Read Full Post »

Συνέντευξη του Στεφάν Ροζές στον Μισελ Βακαλούλη

Ποια είναι η άποψή σας για τη σημερινή χρηματοπιστωτική και οικονομική κρίση ως ειδικού σε ζητήματα κοινής γνώμης;

Στεφάν ΡοζέςΣπεύδω να διευκρινίσω ότι η δουλειά μου είναι να ερμηνεύω την κοινή γνώμη και τις συλλογικές αναπαραστάσεις των Γάλλων, και έπειτα να τις αντιπαραθέτω στην πραγματικότητα ώστε να κατανοήσω το φαντασιακό τους. Αυτό το φαντασιακό είναι ο τρόπος τους να συλλαμβάνουν μια εξέλιξη των πραγμάτων που τους διαφεύγει. Έτσι, σήμερα, η κυριαρχία του « παραδοσιακού » καπιταλισμού (των μετόχων) έναντι του καπιταλισμού των μάνατζερ καθιστά το μέλλον αστάθμητο.

Αυτή η επικυριαρχία του χρηματοπιστωτικού προερχόταν από τη συναρμογή πολλών παραγόντων συνδεδεμένων με την οικονομική παγκοσμιοποίηση (ή το γεωστρατηγικό πλαίσιο που διαμορφώθηκε μετά την πτώση του Τείχους), που με τη σειρά της προωθήθηκε από τις τεχνολογικές επαναστάσεις, ιδίως στην πληροφορική και την επικοινωνία, που άνοιγε καινούριες αγορές. Έτσι επιταχύνθηκε η απελευθέρωση του οικονομικού πεδίου σε σχέση με το πεδίο της δημοκρατικής κυριαρχίας. Το κράτος-έθνος, που συγκροτούσε την πολιτική ταυτότητα, διχοτομήθηκε: το πρώτο (κράτος) αποσύρθηκε από το δεύτερο (έθνος).

(suite…)

Read Full Post »