Feeds:
Articles
Commentaires

Cezam Pays de la Loire – Observatoire 2016
Interview de Michel VAKALOULIS
70 ans après, le Comité d’entreprise a-t-il un avenir ? (Novembre 2016)

Αφιέρωμα στη γαλλική προεδρική εκλογή.
Συνέντευξη με τον Μιχάλη Βακαλούλη (Université Paris 8) και τον Γιάννη Μπαλαμπανίδη (πολιτικού επιστήμονα).
Athens Calling, Πρώτο πρόγραμμα ΕΡΤ, μια εκπομπή του Περικλή Βασιλόπουλου (24 απριλίου 2017).

Michel Vakaloulis, invité de la rédaction de Radio Télévision Suisse, 15 mars 2017.

Loin des projecteurs depuis deux ans, la Grèce n’est pas pour autant guérie. Le PIB du pays est en chute libre et les jeunes migrent massivement à l’étranger. La Grèce a connu l’an dernier une année exceptionnelle en ce qui concerne ses recettes touristiques. Mais ces dernières n’ont pas permis la reprise économique tant attendue.

A l’inverse, la République hellénique est le seul pays de l’Union européenne à avoir terminé 2016 sur une récession, avec des conséquences sociales et humaines non négligeables, explique Michel Vakaloulis, invité du Journal du matin sur RTS La Première.

 

À l’heure du soixante-dixième anniversaire des comités d’entreprise (CE) se tenait à Villeurbanne, les 15 et 16 novembre 2016, un colloque consacré au militantisme syndical et aux activités sociales et culturelles qui s’y déploient. L’occasion de revenir sur l’histoire et les enjeux de cette instance représentative du personnel. Sociologues, politistes, juristes, ou encore experts-comptables, c’est un panel universitaire pluridisciplinaire qui était rassemblé pour analyser le rôle et les défis à relever par les comités d’entreprise dans le contexte actuel.

Un entretien avec Michel Vakaloulis

 

 

Colloque au RIZE à Villeurbanne (15 – 16 novembre 2016), avec le soutien des laboratoires TRIANGLE et EVS, de l’ENTPE et de l’Université Lyon 2 – Université de Lyon

70-ans-dexistece-de-ce

CE : 70 ans d’existence et maintenant?

Alors qu’ils constituent un point d’ancrage important pour les équipes syndicales dans les entreprises de plus de cinquante salariés, les Comités d’entreprise demeurent relativement peu explorés comme univers de pratiques par la recherche scientifique. Les CE disposent de plusieurs prérogatives, dans le domaine économique, mais aussi social et culturel. Ils ont joué un rôle historique au cours des années 1950-70 en termes d’éducation populaire, de promotion des pratiques culturelles, du sport et des loisirs, comme dans l’installation et l’animation d’équipements culturels.

Aujourd’hui, l’éclatement des sites de production ainsi que l’externalisation massive des emplois d’exécution vers la sous-traitance soulèvent des enjeux cruciaux en terme de solidarité entre entreprises de tailles différentes, entre catégories socioprofessionnelles et entre salariés stables et précaires. Sur un autre plan, les élus des CE se retrouvent souvent démunis face à l’emprise des industries culturelles et au rapport marchand à la culture qu’elles entretiennent. Ils peinent à faire exister des pratiques de loisir et artistiques qui reposent sur des dimensions collectives et renvoient à des formes d’éducation populaire. Enfin, la réforme de la représentativité avec la loi de 2008 a fait des élections aux CE une épreuve maintenant décisive pour les équipes syndicales, contribuant à brouiller un peu plus la répartition des tâches entre délégués syndicaux et élus CE.

Ce colloque rassemble des spécialistes de différentes disciplines (droit, histoire, géographie, science politique, sociologie) afin de revenir sur l’histoire de l’institution Comité d’entreprise, sur ses évolutions et les défis auxquels elle est aujourd’hui confrontée.

Lire la suite »

L’observatoire CEZAM, jeudi 3 novembre 2016, Terra Botanica, Angers

Cezam pays de la Loire vous propose ce nouveau rendez-vous pour :
* Comprendre les mutations en cours dans le monde du travail et la société.
* S’interroger sur la place et le rôle du dialogue social face à ces changements

L’Observatoire, c’est la possibilité de témoigner de ce qui se passe dans votre quotidien en le mettant en perspective avec la réflexion et l’analyse des experts. L’Observatoire s’adresse à tous les élus, que vous soyez élus au CE, au CHSCT, DP ou délégué syndical.

Au programme de cette édition, des ateliers et des tables rondes sur des sujets qui sont votre quotidien : la souffrance au travail, les attentes de la génération Y, les enjeux de la Responsabilité Sociétale des Entreprises, l’avenir des CE et l’importance du dialogue social.

En présence de Danièle Linhart (sociologue), Michel Vakaloulis (politologue, auteur du livre Le comité d’entreprise de demain), Olivier Charbonnier (consultant), Patrick Gobert (auteur du livre Voyage au pays des CE) et la participation de Jean Auroux (ancien ministre du Travail).
L’Observatoire, c’est aussi un Salon pour rencontrer des partenaires du tourisme, des loisirs et de la culture.

 

Entretien avec Michel Vakaloulis, extrait du film de Marcel Rodriguez et Florian Jullien, Paroles de Cadres (Métis Films et UGICT-CGT).

L’apprentissage du rapport salarial par les jeunes salariés est un processus heurté et complexe, surtout dans un contexte de crise qui précarise leur statut et fragilise leur intégration. Le rapport à l’entreprise s’avère interrogatif et critique, chargé à la fois d’attentes fortes et de méfiance sous-jacente. L’expérimentation de la vie professionnelle à travers une succession de séquences de précarité plus ou moins longues renforce l’effet de tâtonnement dans le marché de l’emploi. Les jeunes développent des stratégies adaptatives pour répondre convenablement aux exigences de l’entreprise.

Cependant, l’absence d’encouragement, d’accompagnement, et avant tout, de moyens mis à leur disposition pour parvenir à l’autonomie dans le métier finissent souvent par les déstabiliser. Ce constat place l’encadrement de proximité, mais aussi, d’une certaine manière, les collègues plus âgés et les organisations représentatives de salariés devant une grande responsabilité. Soit ils se bornent à dénoncer cette précarité subie par les jeunes comme la conséquence des choix stratégiques de l’entreprise, soit, sans perdre de vue l’analyse critique des décisions patronales, ils s’investissent dans une écoute et un accompagnement de ces jeunes salariés pour faire en sorte qu’ils acquièrent un pouvoir d’action dans leur travail.