Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Syndicalisme’

ENTRETIENS CROISÉS RÉALISÉS PAR PIERRE CHAILLAN
 

Avec Sophie Béroud, maîtresse de conférences en sciences politiques, université Lyon-II; Stéphane Rozès, consultant, président de la société de conseil CAP, enseignant à Sciences-Po et HEC; Michel Vakaloulis, sociologue, maître de conférences en sciences politiques à l’université Paris-VIII et coauteur de Du pouvoir vertical aux pouvoirs partagés (avec Hervé Sérieyx, Editions de l’Atelier, 2018)

Que traduit, selon vous, la recrudescence récente des mouvements sociaux, du privé et du public, dans des champs parfois très différents ?

Sophie Béroud — Ces différents mouvements marquent l’actualité de ce printemps, ce qui peut gommer de prime abord leurs différences. Certains constituent des réponses à des contre-réformes lancées sans réelle concertation par le gouvernement Philippe (à l’image des étudiants et des personnels des universités ou des cheminots), d’autres à des mécontentements accumulés depuis des années dans une entreprise (comme sur les enjeux salariaux chez Air France), alors que d’autres renvoient davantage à un lent travail de construction des revendications dans des secteurs où l’implantation syndicale est plus faible. On peut dire que dans leur diversité ces mouvements sociaux contribuent à montrer la centralité du syndicalisme, mais aussi les différentes dynamiques dans lesquelles il s’inscrit.

(suite…)

Publicités

Read Full Post »

Conférence de Michel Vakaloulis à la Fondation Gabriel Péri, 23 mars 2012.

Toute comparaison intergénérationnelle qui fait l’impasse sur les déterminations socio-économiques de chaque période historique risque d’obstruer la compréhension des phénomènes qu’elle est censée éclairer. Les obstacles que rencontrent actuellement les jeunes ne sont pas de la même nature que les difficultés qu’ont connues leurs parents, et encore moins celles de la génération de l’après-guerre. Les modes de socialisation dans le travail et la vie sociale ont beaucoup changé. La relative insouciance des baby boomers a vécu. Désormais, la vision du futur est trouble et troublante.

La donne structurelle qui modifie considérablement le paysage social est le chômage de masse et le développement de la précarité. Les salariés sont sommés de toutes parts de revoir à la baisse leurs ambitions et leurs revendications. La concurrence brise la linéarité des parcours professionnels, multiplie les fractures sociales, exacerbe les luttes pour le classement dans l’entreprise. Cette tendance générale pèse terriblement sur les représentations collectives. Elle concerne sans doute tous les âges. Mais elle affecte plus nettement et plus intensément la jeunesse qui est en train de vivre une profonde transformation des cycles de vie marquée par la prolongation des temps des expérimentations et des réajustements identitaires dans les domaines de l’emploi, des choix de vie et des goûts culturels, de la vie en couple.

 

Read Full Post »

Un entretien avec Michel Vakaloulis

Sous peine de créer un décalage, l’offre d’activités doit se diversifier et se renouveler pour satisfaire une demande de plus en plus éclatée, volatile, individualisée. D’où la nécessité pour les gestionnaires des activités sociales d’analyser les métamorphoses sociologiques et comportementales des salariés, d’explorer de nouvelles pistes en matière de consommation sociale, d’innover culturellement. Mais comment opérer le changement dans les activités sociales ? Quel arbitrage entre engagement collectif et aspirations individuelles des salariés au bien-être ? Quelles formes de coopération et de mutualisation entre comités d’entreprise ou avec les acteurs de l’économie sociale et solidaire qui partagent les mêmes préoccupations et problématiques transversales ? Autant dire que l’interrogation sur l’avenir des comités d’entreprise comporte une dimension proprement politique, arrimée à la quête de la citoyenneté.

Read Full Post »

Cezam Pays de la Loire – Observatoire 2016
Interview de Michel VAKALOULIS
70 ans après, le Comité d’entreprise a-t-il un avenir ? (Novembre 2016)

Read Full Post »

À l’heure du soixante-dixième anniversaire des comités d’entreprise (CE) se tenait à Villeurbanne, les 15 et 16 novembre 2016, un colloque consacré au militantisme syndical et aux activités sociales et culturelles qui s’y déploient. L’occasion de revenir sur l’histoire et les enjeux de cette instance représentative du personnel. Sociologues, politistes, juristes, ou encore experts-comptables, c’est un panel universitaire pluridisciplinaire qui était rassemblé pour analyser le rôle et les défis à relever par les comités d’entreprise dans le contexte actuel.

Un entretien avec Michel Vakaloulis

 

 

Read Full Post »

Colloque au RIZE à Villeurbanne (15 – 16 novembre 2016), avec le soutien des laboratoires TRIANGLE et EVS, de l’ENTPE et de l’Université Lyon 2 – Université de Lyon

70-ans-dexistece-de-ce

CE : 70 ans d’existence et maintenant?

Alors qu’ils constituent un point d’ancrage important pour les équipes syndicales dans les entreprises de plus de cinquante salariés, les Comités d’entreprise demeurent relativement peu explorés comme univers de pratiques par la recherche scientifique. Les CE disposent de plusieurs prérogatives, dans le domaine économique, mais aussi social et culturel. Ils ont joué un rôle historique au cours des années 1950-70 en termes d’éducation populaire, de promotion des pratiques culturelles, du sport et des loisirs, comme dans l’installation et l’animation d’équipements culturels.

Aujourd’hui, l’éclatement des sites de production ainsi que l’externalisation massive des emplois d’exécution vers la sous-traitance soulèvent des enjeux cruciaux en terme de solidarité entre entreprises de tailles différentes, entre catégories socioprofessionnelles et entre salariés stables et précaires. Sur un autre plan, les élus des CE se retrouvent souvent démunis face à l’emprise des industries culturelles et au rapport marchand à la culture qu’elles entretiennent. Ils peinent à faire exister des pratiques de loisir et artistiques qui reposent sur des dimensions collectives et renvoient à des formes d’éducation populaire. Enfin, la réforme de la représentativité avec la loi de 2008 a fait des élections aux CE une épreuve maintenant décisive pour les équipes syndicales, contribuant à brouiller un peu plus la répartition des tâches entre délégués syndicaux et élus CE.

Ce colloque rassemble des spécialistes de différentes disciplines (droit, histoire, géographie, science politique, sociologie) afin de revenir sur l’histoire de l’institution Comité d’entreprise, sur ses évolutions et les défis auxquels elle est aujourd’hui confrontée.

(suite…)

Read Full Post »

Entretien avec Michel Vakaloulis, extrait du film de Marcel Rodriguez et Florian Jullien, Paroles de Cadres (Métis Films et UGICT-CGT).

L’apprentissage du rapport salarial par les jeunes salariés est un processus heurté et complexe, surtout dans un contexte de crise qui précarise leur statut et fragilise leur intégration. Le rapport à l’entreprise s’avère interrogatif et critique, chargé à la fois d’attentes fortes et de méfiance sous-jacente. L’expérimentation de la vie professionnelle à travers une succession de séquences de précarité plus ou moins longues renforce l’effet de tâtonnement dans le marché de l’emploi. Les jeunes développent des stratégies adaptatives pour répondre convenablement aux exigences de l’entreprise.

Cependant, l’absence d’encouragement, d’accompagnement, et avant tout, de moyens mis à leur disposition pour parvenir à l’autonomie dans le métier finissent souvent par les déstabiliser. Ce constat place l’encadrement de proximité, mais aussi, d’une certaine manière, les collègues plus âgés et les organisations représentatives de salariés devant une grande responsabilité. Soit ils se bornent à dénoncer cette précarité subie par les jeunes comme la conséquence des choix stratégiques de l’entreprise, soit, sans perdre de vue l’analyse critique des décisions patronales, ils s’investissent dans une écoute et un accompagnement de ces jeunes salariés pour faire en sorte qu’ils acquièrent un pouvoir d’action dans leur travail.

Read Full Post »

Older Posts »