Feeds:
Articles
Commentaires

France Culture, Dimanche et après, une émission animée par Raphaël Bourgois.

Ecouter l’émission

Les premières décisions et le nouveau gouvernement d’Emmanuel Macron ont montré l’importance qu’il accorde à la relance du projet européen. Importance réaffirmée dès lundi à Berlin : le nouveau président de la République française veut selon ses propres mots une « refondation historique » de l’Union.

Et pour cela il va pouvoir profiter d’une conjoncture très favorable : on constate ces derniers temps une ouverture inédite de l’indispensable partenaire Allemand à l’idée d’assouplir un peu certain dogmes, d’aller vers plus de solidarité. Impensable il y a peu. Mais il semble que la peur de voir 60 ans de construction européenne mis à mal par le profond rejet qui s’est exprimé lors des dernières élections ait fait son œuvre.

Alors pour faire progresser l’Europe, faut-il d’abord renoncer à la changer ? C’est la question que nous posons dans quelques instants à nos deux invités, Christian Lequesne et Michel Vakaloulis.

Intervenants

  • Christian Lequesne : ancien directeur du Centre d’études et de recherches internationales (CERI) et professeur de science politique à Sciences Po Paris.
  • Michel Vakaloulis : Philosophe et sociologue, maître de conférences en Sciences Politiques à l’Université Paris 8.
Emmanuel Macron et Angela Merkel à Berlin, le 15 mai 2017• Crédits Emmanuele Contini - AFP

Emmanuel Macron et Angela Merkel à Berlin, le 15 mai 2017• Crédits : Emmanuele Contini – AFP

Universidad Complutense de Madrid, Facultad de Ciencias Políticas y Sociología

“Análisis de las elecciones presidenciales francesas de 2017”

Ponente:
Michel Vakaloulis (Universidad Paris VIII)

Charla-Coloquio, Miércoles, 17 de mayo de 2017. 12:00h, Salón de Grados (Fac. Ciencias Políticas) 3 Planta

Cezam Pays de la Loire – Observatoire 2016
Interview de Michel VAKALOULIS
70 ans après, le Comité d’entreprise a-t-il un avenir ? (Novembre 2016)

Αφιέρωμα στη γαλλική προεδρική εκλογή.
Συνέντευξη με τον Μιχάλη Βακαλούλη (Université Paris 8) και τον Γιάννη Μπαλαμπανίδη (πολιτικού επιστήμονα).
Athens Calling, Πρώτο πρόγραμμα ΕΡΤ, μια εκπομπή του Περικλή Βασιλόπουλου (24 απριλίου 2017).

Michel Vakaloulis, invité de la rédaction de Radio Télévision Suisse, 15 mars 2017.

Loin des projecteurs depuis deux ans, la Grèce n’est pas pour autant guérie. Le PIB du pays est en chute libre et les jeunes migrent massivement à l’étranger. La Grèce a connu l’an dernier une année exceptionnelle en ce qui concerne ses recettes touristiques. Mais ces dernières n’ont pas permis la reprise économique tant attendue.

A l’inverse, la République hellénique est le seul pays de l’Union européenne à avoir terminé 2016 sur une récession, avec des conséquences sociales et humaines non négligeables, explique Michel Vakaloulis, invité du Journal du matin sur RTS La Première.

 

À l’heure du soixante-dixième anniversaire des comités d’entreprise (CE) se tenait à Villeurbanne, les 15 et 16 novembre 2016, un colloque consacré au militantisme syndical et aux activités sociales et culturelles qui s’y déploient. L’occasion de revenir sur l’histoire et les enjeux de cette instance représentative du personnel. Sociologues, politistes, juristes, ou encore experts-comptables, c’est un panel universitaire pluridisciplinaire qui était rassemblé pour analyser le rôle et les défis à relever par les comités d’entreprise dans le contexte actuel.

Un entretien avec Michel Vakaloulis

 

 

Colloque au RIZE à Villeurbanne (15 – 16 novembre 2016), avec le soutien des laboratoires TRIANGLE et EVS, de l’ENTPE et de l’Université Lyon 2 – Université de Lyon

70-ans-dexistece-de-ce

CE : 70 ans d’existence et maintenant?

Alors qu’ils constituent un point d’ancrage important pour les équipes syndicales dans les entreprises de plus de cinquante salariés, les Comités d’entreprise demeurent relativement peu explorés comme univers de pratiques par la recherche scientifique. Les CE disposent de plusieurs prérogatives, dans le domaine économique, mais aussi social et culturel. Ils ont joué un rôle historique au cours des années 1950-70 en termes d’éducation populaire, de promotion des pratiques culturelles, du sport et des loisirs, comme dans l’installation et l’animation d’équipements culturels.

Aujourd’hui, l’éclatement des sites de production ainsi que l’externalisation massive des emplois d’exécution vers la sous-traitance soulèvent des enjeux cruciaux en terme de solidarité entre entreprises de tailles différentes, entre catégories socioprofessionnelles et entre salariés stables et précaires. Sur un autre plan, les élus des CE se retrouvent souvent démunis face à l’emprise des industries culturelles et au rapport marchand à la culture qu’elles entretiennent. Ils peinent à faire exister des pratiques de loisir et artistiques qui reposent sur des dimensions collectives et renvoient à des formes d’éducation populaire. Enfin, la réforme de la représentativité avec la loi de 2008 a fait des élections aux CE une épreuve maintenant décisive pour les équipes syndicales, contribuant à brouiller un peu plus la répartition des tâches entre délégués syndicaux et élus CE.

Ce colloque rassemble des spécialistes de différentes disciplines (droit, histoire, géographie, science politique, sociologie) afin de revenir sur l’histoire de l’institution Comité d’entreprise, sur ses évolutions et les défis auxquels elle est aujourd’hui confrontée.

Lire la suite »