Feeds:
Articles
Commentaires

Colloque au RIZE à Villeurbanne (15 – 16 novembre 2016), avec le soutien des laboratoires TRIANGLE et EVS, de l’ENTPE et de l’Université Lyon 2 – Université de Lyon

70-ans-dexistece-de-ce

CE : 70 ans d’existence et maintenant?

Alors qu’ils constituent un point d’ancrage important pour les équipes syndicales dans les entreprises de plus de cinquante salariés, les Comités d’entreprise demeurent relativement peu explorés comme univers de pratiques par la recherche scientifique. Les CE disposent de plusieurs prérogatives, dans le domaine économique, mais aussi social et culturel. Ils ont joué un rôle historique au cours des années 1950-70 en termes d’éducation populaire, de promotion des pratiques culturelles, du sport et des loisirs, comme dans l’installation et l’animation d’équipements culturels.

Aujourd’hui, l’éclatement des sites de production ainsi que l’externalisation massive des emplois d’exécution vers la sous-traitance soulèvent des enjeux cruciaux en terme de solidarité entre entreprises de tailles différentes, entre catégories socioprofessionnelles et entre salariés stables et précaires. Sur un autre plan, les élus des CE se retrouvent souvent démunis face à l’emprise des industries culturelles et au rapport marchand à la culture qu’elles entretiennent. Ils peinent à faire exister des pratiques de loisir et artistiques qui reposent sur des dimensions collectives et renvoient à des formes d’éducation populaire. Enfin, la réforme de la représentativité avec la loi de 2008 a fait des élections aux CE une épreuve maintenant décisive pour les équipes syndicales, contribuant à brouiller un peu plus la répartition des tâches entre délégués syndicaux et élus CE.

Ce colloque rassemble des spécialistes de différentes disciplines (droit, histoire, géographie, science politique, sociologie) afin de revenir sur l’histoire de l’institution Comité d’entreprise, sur ses évolutions et les défis auxquels elle est aujourd’hui confrontée.

Lire la suite »

L’observatoire CEZAM, jeudi 3 novembre 2016, Terra Botanica, Angers

Cezam pays de la Loire vous propose ce nouveau rendez-vous pour :
* Comprendre les mutations en cours dans le monde du travail et la société.
* S’interroger sur la place et le rôle du dialogue social face à ces changements

L’Observatoire, c’est la possibilité de témoigner de ce qui se passe dans votre quotidien en le mettant en perspective avec la réflexion et l’analyse des experts. L’Observatoire s’adresse à tous les élus, que vous soyez élus au CE, au CHSCT, DP ou délégué syndical.

Au programme de cette édition, des ateliers et des tables rondes sur des sujets qui sont votre quotidien : la souffrance au travail, les attentes de la génération Y, les enjeux de la Responsabilité Sociétale des Entreprises, l’avenir des CE et l’importance du dialogue social.

En présence de Danièle Linhart (sociologue), Michel Vakaloulis (politologue, auteur du livre Le comité d’entreprise de demain), Olivier Charbonnier (consultant), Patrick Gobert (auteur du livre Voyage au pays des CE) et la participation de Jean Auroux (ancien ministre du Travail).
L’Observatoire, c’est aussi un Salon pour rencontrer des partenaires du tourisme, des loisirs et de la culture.

 

Entretien avec Michel Vakaloulis, extrait du film de Marcel Rodriguez et Florian Jullien, Paroles de Cadres (Métis Films et UGICT-CGT).

L’apprentissage du rapport salarial par les jeunes salariés est un processus heurté et complexe, surtout dans un contexte de crise qui précarise leur statut et fragilise leur intégration. Le rapport à l’entreprise s’avère interrogatif et critique, chargé à la fois d’attentes fortes et de méfiance sous-jacente. L’expérimentation de la vie professionnelle à travers une succession de séquences de précarité plus ou moins longues renforce l’effet de tâtonnement dans le marché de l’emploi. Les jeunes développent des stratégies adaptatives pour répondre convenablement aux exigences de l’entreprise.

Cependant, l’absence d’encouragement, d’accompagnement, et avant tout, de moyens mis à leur disposition pour parvenir à l’autonomie dans le métier finissent souvent par les déstabiliser. Ce constat place l’encadrement de proximité, mais aussi, d’une certaine manière, les collègues plus âgés et les organisations représentatives de salariés devant une grande responsabilité. Soit ils se bornent à dénoncer cette précarité subie par les jeunes comme la conséquence des choix stratégiques de l’entreprise, soit, sans perdre de vue l’analyse critique des décisions patronales, ils s’investissent dans une écoute et un accompagnement de ces jeunes salariés pour faire en sorte qu’ils acquièrent un pouvoir d’action dans leur travail.

France Culture, Du grain à moudre, une émission animée par Raphaël Bourgois

Ecouter l’émission

miro-paysage-anime-1927

Miro – Paysage animé (1927)

Alors qu’on fête aujourd’hui même l’anniversaire du troisième plan d’aide à la Grèce, l’Union européenne a donc décidé de menacer l’Espagne et le Portugal de sanctions pour ne pas avoir pris les mesures nécessaires afin de corriger leurs déficits.

L’Union Européenne montre ainsi qu’elle reste fermement accrochée à l’orthodoxie budgétaire et favorable à une austérité punitive. Ces derniers temps, si on revient à la situation grecque, on l’a vu toutefois s’assouplir un peu et accepter par exemple l’idée d’un allègement de la dette.

Alors qu’on attend toujours l’évaluation, par les créanciers, des conséquences de l’austérité qu’ils ont imposée à la Grèce en échange du plan d’aide de 86 milliards d’euros sur trois ans, nous avons voulu voir où en est la Grèce sur le plan économique mais aussi social et politique. Après tout on ne parlait que de ce sujet il y a encore un an.

Intervenants:

Συνέντευξη με το Μιχάλη Βακαλούλη

 

FRANCE-POLITICS-LABOUR-REFORM-PROTEST

Nuit Débout – Manifestation

Μετά από τέσσερις μήνες οι απεργίες και οι διαδηλώσεις συνεχίζονται στη Γαλλία. Έχουν ως στόχο μόνο την απόσυρση του νόμου της υπουργού Ελ Κομρί ή εκφράζουν μια βαθύτερη συσσωρευμένη δυσαρέσκεια;
Η πρόσφατη γαλλική εμπειρία μας δείχνει ότι κάθε κοινωνικό κίνημα που στοχεύει στην απονομοθέτηση μέτρων και ρυθμίσεων συνιστά μια συντονισμένη προσπάθεια απονομιμοποίησης των πολιτικών δομών και φορέων άσκησης της διακυβέρνησης. Το κύμα αντίστασης ενάντια στο επίμαχο νομοσχέδιο για τα εργασιακά αποτελεί όχι μόνο μια άρνηση συγκεκριμένων μεταρρυθμίσεων που μειώνουν τη νομική προστασία και τα συλλογικά δικαιώματα των μισθωτών, αλλά ταυτόχρονα συμπυκνώνει μια γενικευμένη κοινωνική διαμαρτυρία ενάντια στις πολιτικές κατευθύνσεις της σοσιαλιστικής κυβέρνησης που βρίσκονται στον αντίποδα των προεκλογικών εξαγγελιών και δεσμεύσεων του Γάλλου προέδρου Φρανσουά Ολάντ.

Ένα χρόνο πριν την προεδρική εκλογή του 2017, ο απολογισμός της σοσιαλιστικής διακυβέρνησης είναι καταστροφικός, ιδιαίτερα σε ότι αφορά τη σημαντική άνοδο της ανεργίας και της προσωρινής απασχόλησης και τη φτωχοποίηση μιας μεγάλης μερίδας των λαϊκών στρωμάτων. Εδώ έγκειται το βασικό διακύβευμα για τη γαλλική κοινωνία και προσωπικά για τον Φρανσουά Ολάντ που έχει δηλώσει ότι δεν πρόκειται να διεκδικήσει την επανεκλογή του αν δεν καταφέρει να μειώσει την ανεργία. Γνωρίζει καλά πως οι πολίτες θα είναι αδυσώπητοι απέναντί του.

Lire la suite »

Entretien de Michel Vakaloulis à La mise au  Point, Le Magazine du Comité Central d’Entreprise EDF SA, avril 2016.

 

GUGG_Tropical_Gardening

Paul Klee, Tropical Gardening (1923)

 

Vous avez réalisé plusieurs enquêtes empiriques sur les jeunes salariés à EDF. Quelles sont les conditions de leur intégration ?

Michel Vakaloulis – Les jeunes salariés entrent dans l’entreprise non pas par « vocation » mais pour des motifs pragmatiques. EDF n’est pas pour eux un choix exclusif mais plutôt une opportunité qui renvoie à l’excellente image d’un grand groupe industriel, à la qualité de vie au travail ou à la sécurité de l’emploi. Ils n’ont pas majoritairement le sentiment d’appartenir à une « grande famille » et leur loyauté à l’entreprise n’est pas inconditionnelle.

En même temps, ils s’adaptent facilement et prennent rapidement le « pli » de leur métier. La force des liens intergénérationnels est un accélérateur de leur intégration. L’accompagnement managérial, et plus particulièrement, la professionnalisation des conditions d’accueil des nouveaux arrivants participent de cette réussite.

Toutefois, le chemin de l’intégration est parsemé d’obstacles, de contretemps, de manquements. Il existe aussi des décalages entre les différentes branches d’activité. Il est caractéristique que les jeunes commerciaux ne disposent pas de véritable formation initiale pour s’orienter dans la complexité d’EDF Commerce alors que les nouveaux embauchés de la DPN bénéficient du solide dispositif de l’académie des métiers du nucléaire.

Lire la suite »

Un entretien avec Ivan H. Ayala

Cet entretien avec Iván H. Ayala a été réalisé par Michel Vakaloulis le 22 décembre 2015 pour la Fondation Gabriel Péri. Iván H. Ayala, docteur en économie, est chercheur associé à l’ICEI (Instituto Complutense de Estudios Internacionales, Université Complutense Madrid) et membre du collectif d’économistes de Podemos EconoNuestra.

Iván Ayala, economista de Podemos

Iván Ayala, economista de Podemos

Quel est le contexte socio-économique dans lequel se sont déroulées les élections législatives du 20 décembre 2015 en Espagne ?

Iván H. Ayala — Disons d’emblée que l’amorce d’une reprise de la croissance est le seul élément positif ayant permis au Parti populaire (conservateurs) de ne pas tomber à son niveau d’étiage, voire de ne pas disparaître directement. Cette croissance est effective, mais il ne faudrait pas la surestimer. L’Espagne a sans doute bénéficié de l’apport de facteurs extérieurs favorables à la reprise économique. La politique d’assouplissement quantitatif de la Banque Centrale Européenne (BCE) et la baisse drastique du prix du baril du pétrole sont deux évolutions conjoncturelles allant dans ce sens. Les contraintes de politique monétaire qui pesaient sur le pays depuis le début de la crise sous forme de primes de risque se sont relativement desserrées. De même, la chute du prix du pétrole a permis de « booster » le taux de croissance en Espagne dont la dépendance énergétique des importations s’élève à 70 % de sa consommation.

Lire la suite »